Aucun produit dans votre panier

Top
Image Alt

Respect

En moyenne, chaque français produit 573 kg de déchets par an, gaspillage alimentaire, matériaux non recyclés et emballages remplissant nos poubelles. Afin de limiter notre impact environnemental et par la même occasion prendre soin de nous avec des produits naturels, nous vous proposons ici 7 gestes à adopter pour avoir une salle de bain zéro déchet. 

 

1) Les savons saponifiés à froid et les shampoings solides

Les savons saponifiés à froid sont des savons naturels qui nettoient mais agressent moins la peau que les gels douches classiques car ils sont souvent surgras grâce à l’ajout d’huile végétale vierge. Les savons saponifiés peuvent être utilisés pour le corps, les cheveux, chez l’adulte comme chez les enfants (attention pour les bébés, préférez un SAF sans huiles essentielles). 

Que ce soit pour le corps ou les cheveux, il existe de nombreuses références de savons solides. Attention à bien les choisir en fonction de vos besoins. 

En plus d’être bons pour vous, les SAF permettent de réduire drastiquement les déchets dans la poubelle. 

 

2) Les déodorants solides 

Afin de lutter contre les mauvaises odeurs liées à la transpiration, le déodorant est notre allié. Mal habitué aux déodorants atomiseurs, en stick ou en spray, il peut sembler déroutant de passer aux déodorants solides. Néanmoins, leurs compositions naturelles et leurs emballages recyclables en font un atout essentiel pour une salle de bain zéro déchet. De nombreuses marques éco-responsables ont développé leurs catalogues afin de proposer un large choix de produits aux odeurs et aux propriétés variées. Vous êtes sûrs de trouver votre bonheur. 

 

3) Le coton-tige réutilisable 

Le lavage des oreilles est aussi l’un des moments récurrents lors de la toilette corporelle. Ainsi, plus par habitude que par réelle nécessité, on se nettoie quotidiennement les oreilles avec des cotons-tiges. En effet, le cérumen sert de barrière protectrice naturelle, il ne faut donc pas l’enlever complètement ni le repousser vers le fond de l’oreille. En introduisant le coton-tige on pousse le cérumen vers l’intérieur et on peut créer des bouchons d’oreille ou fragiliser les tympans. De plus, les cotons-tiges classiques sont fabriqués à partir de plastique et de coton, ils sont donc nocifs pour l’environnement. Il est donc nécessaire d’adopter les bons gestes avec les bons outils.

L’oriculi, originaire du japon, est un petit bâton de bois au bout recourbé, utilisé par les adultes et les enfants pour le nettoyage des oreilles. Sa forme, qui rappelle une petite cuillère, permet de recueillir le trop plein de cérumen sans le repousser vers l’intérieur. L’oriculi existe dans des matières diverses, généralement très solides dans le temps et il se nettoie très facilement à l’eau et au savon. L’essayer c’est l’adopter !

Sinon, pour un nettoyage minimaliste, on peut se contenter de nettoyer ses oreilles avec un tissu propre et un peu d’eau. 

 

4) La brosse à dent réutilisable

Afin de soigner son hygiène bucco-dentaire, il est commun d’utiliser une brosse à dent classique. Fabriquée à partir de plastique et de fibre de nylon, elle ne se recycle pas. Néanmoins, il existe de nombreuses options écologiques et plus respectueuses de l’environnement. 

En bambou, utilisable trois mois puis compostable après avoir coupé les poils, en bio-plastique (fabriquée avec au moins 70% d’huile de ricin + le reste en plastique ), et en bois français ou européen. Pour ces deux dernières possibilités, le manche se garde à vie, il n’y a que les têtes à changer. La plupart des marques éco-responsables proposent de récupérer les têtes afin de les recycler.

Enfin, une option plus méconnue, le siwak petit bout de bois 100 % naturel et 100 % compostable que l’on peut frotter sur les dents ou mâchouiller. Grâce à ses propriétés naturelles, le siwak est une alternative tout en un pour l’hygiène bucco-dentaire.

 

5) Le rasage et l’épilation

Souvent les choses les plus simples sont les meilleures. En effet, investir dans un rasoir de sûreté ou avec manche à bois et lames en acier interchangeables que l’on recyclera suffira pour s’occuper des poils récalcitrants. On peut aussi opter pour un coupe-chou qu’il faudra aiguiser de temps à autre pour le garder à vie. Ces rasoirs, associés à un savon de rasage ou SAF, et le tour est joué pour un rasage éco-responsable et zéro déchet.

 

6) La coupe menstruelle et les culottes de règles 

En tant que femme, il y a un achat essentiel à notre confort durant la période des règles, c’est la protection hygiénique. Ces derniers temps elle est montrée du doigt tant à cause de sa composition très dangereuse pour la santé des femmes que pour les dégâts écologiques qu’elle provoque.

Heureusement, il existe des moyens sans danger qui permettent aux femmes de vivre cette période sereinement.

La coupe menstruelle, petit objet fabriqué en silicone médical sans matière toxique pour le corps permet de récolter les flux menstruels tout au long de la journée. Attention néanmoins à respecter les précautions d’emploi.

Il existe aussi des serviettes et des culottes de règles lavables, fabriquées dans des matières naturelles et souvent dans des designs très esthétiques, il y en a pour tous les goûts. Elles s’utilisent comme des protections classiques à la différence qu’au lieu de les jeter après utilisation il faut les laver afin de pouvoir les utiliser pour le prochain cycle. 

 

7) Les lingettes lavables

Que ce soit pour le démaquillage ou pour la toilette des enfants, les lingettes lavables sont idéales.

Finis les cotons démaquillants qui remplissent nos poubelles tous les jours et qui détruisent la planète, bonjour lingette lavable toute douce pour ma peau ! Fabriquées en coton, bambou ou eucalyptus, elles tiennent très bien dans le temps et sont adaptées à tous types de peau. Certes il va falloir investir au départ pour se créer un petit stock mais les lingettes se gardent à vie si on suit les indications de lavage. Il est aussi possible de les fabriquer soit même à moindre coût grâce à des tutoriels.

Les lingettes lavables peuvent aussi remplacer les lingettes ou cotons de change pour bébés qui, en plus de remplir nos poubelles, ont une composition néfaste pour les fesses de nos bambins. Associé avec un savon saponifié à froid, le change de bébé sera minimaliste et respectueux de sa peau. 

 

En adoptant ces gestes zéro déchet, qui vous font du bien en utilisant des produits plus respectueux de votre santé, vous limitez vos déchets et participez à la préservation de la planète. Que demander de plus !

 

Et vous, quelles sont vos astuces zéro déchets ? Avez-vous sauté le pas ? 

Commentaires

  • 15 avril 2021

    Linda

    Quand on passe au SAF c est impossible de revenir en arrière : 1 semaine de lavage au gel douche car plus de SAF à la maison, et ma peau est devenue irritée, tiraillée, à certains endroits.
    Retour au SAF et hop ! Retour d’une peau douce. On me l’aurait dit avant je n’y aurait pas cru.
    Par contre l’auriculi fait mal je trouve. En tout cas celui en bambou. À tester celui en métal …

    répondre

Publier un commentaire

Page d'accueil Respect

Respect est une marque qui sélectionne pour vous des produits naturels dans le domaine du soin pour femmes, hommes et enfants ainsi que des produits pour la maison, dans une démarche de Respect.
Informations

Sitemap

FAQ

Reset Password